Le congé de proche aidant

Depuis le 1er janvier 2017, le congé de proche aidant a remplacé le congé de soutien familial en élargissant ses bénéficiaires par exemple dans le cas d’absence de liens familiaux avec la personne aidée.

Mais aussi en assouplissant ses modalités d’utilisation en offrant la possibilité de fractionner le congé ou de l’exercer à temps partiel.

Un salarié ayant un an d’ancienneté peut bénéficier d’un congé de proche aidant qui lui permet de cesser son activité ou de la réduire pour s’occuper d’une personne handicapée ou en perte d’autonomie.